INTERVIEW DE SANDRINE BESSON (OTM)

Bonjour Sandrine, peux-tu te présenter s'il te plait ?
Bonjour, je m'appelle Sandrine Besson. J'ai 36 ans et je suis licenciée au Grigny Basket Club.

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis comptable dans une PME sur Brignais. 

Comment es-tu arrivée au basket et pourquoi as-tu accroché avec celui-ci ?
J'ai commencé le basket à l'âge de 7 ans à Carry le Rouet. J’ai continué jusqu’en 2002 au Sainte Foy Basketball (OSFB) puis dans d’autres clubs de la région pour finir au Grigny Basket Club. J’ai aimé ce sport parce qu’il allie effort physique, personnel et amitié.  
 
Et côté officiel, que fais-tu ? Pourquoi cet attrait ?
J’ai commencé en 1998 en tant qu’arbitre officiel départemental. J’ai exercé cette fonction pendant 10 ans en terminant mon cursus en RF3. Attendant mon premier enfant et ne voulant pas me couper de la fonction d’officiel, j’ai suivi la formation d’Officiel de Table de Marque (OTM). J’ai d’abord débuté par officier sur de la NF3 puis j’ai poursuivi ma formation pour assimiler les notions demandées pour atteindre le plus haut niveau.  
 
Dans quelle compétition officies-tu ?
J’officie dans les compétitions Pro A, Pro B, LFB, NM1 et de temps en temps en Championnat de France.
 
As-tu d'autres fonctions dans le basket ?
J’ai occupé toutes les fonctions au sein d’un club à savoir : joueuse, entraîneur, officielle et dirigeante. Mais bien sûr pas en même temps (rires).
Actuellement, j’entraîne une équipe de U17 au Grigny Basket Club avec un sénior du club, Clément GUEYDAN. Je suis cadre au sein de la formation OTM du Comité du Rhône et Métropole de Lyon. Cette fonction me permet d’être à l’affut des nouvelles règles et m’a donné l’envie d’accéder au plus haut niveau.
 
Peux-tu nous dire quelques mots sur la fonction d’Officiel de Table de Marque ? Y-a-t-il une différence entre OTM féminin et masculin ?
La fonction d’Officiel de Table de Marque consiste à gérer pendant une rencontre soit la marque courante (feuille de marque ou e-marque), soit l’affichage des points et fautes par joueur sur le tableau d’affichage (aide-marque), soit le chronomètre de jeu (relié au precision time de l’arbitre en Pro A et Pro B) ou le chronomètre des tirs (temps de possession que dispose une équipe pour tenter un tir au panier). A mon avis, aucune différence ne subsiste entre homme et femme OTM.

Aurais-tu des conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient, comme toi, s'investir dans le rôle d'officiel ?
Il ne faut pas hésiter à franchir le cap si l’on est tenté de suivre une formation d’officiel quel que soit-elle. Chaque officiel a un rôle et apporte sa compétence sur une rencontre.
 
As-tu une anecdote à nous raconter ?
Pendant un match de préparation de début de saison, la sonnerie du chronomètre de jeu s’est bloquée à la fin de la deuxième période. Cela nous a valu d’entendre ce son « merveilleux » pendant les 15 minutes de la mi-temps. La preuve en vidéo !

Merci beaucoup Sandrine.
Nous te souhaitons une très bonne continuation.