France - Serbie au sommet !

Le Vendredi 15 Mai dernier, vous étiez plus de 4000 à venir encourager votre Equipe de France Féminine. L’ambiance des grands jours était au rendez-vous, tant sur le premier match, opposant la Grande-Bretagne à la Slovaquie, que sur l’affiche de la soirée : France / Serbie.

Les quatre équipes ont donné leur maximum sur le parquet, créant notamment un France-Serbie sous tension disputé jusqu’au bout du suspens. Le public, lui, a joué un excellent match en tribune, en réalisant une performance sonore de haut niveau.

Les Françaises ont réalisé une très bonne première mi-temps, menant ainsi 34-30 à la pause. Mais la motivation des Serbes leur a permis d‘arracher une deuxième période enflammée. Les deux équipes se sont tenues à quelques points seulement durant toute la fin du match et c’est finalement lav Serbie qui s’est imposée par le plus petit des écarts, 64 à 63, suite à une dernière minute de folie.

L’Astroballe et le public rhodanien auront été les seuls à voir les Françaises s’incliner durant cette phase de préparation. Mais l’accueil villeurbannais était tel que les joueuses n’ont pas pu s’empêcher de faire un tour d’honneur, à la plus grande joie des petits comme des grands.
Merci à Lyon-Villeurbanne de nous avoir accueillis. Merci à la Fédération de nous avoir fait confiance. Merci aux joueuses de nous avoir fait cet honneur. Et merci au public d’être toujours aussi nombreux et fantastique lors de nos grands rendez-vous !

 

Programme
tournoi
international du 15 mai

Vous trouverez ci-joint le programme des matchs de la soirée du 15 mai qui se déroule a  l'Astroballe de Villeurbanne : Grande-Bretagne/Slovaquie et France/Serbie :

 

A la découverte de la Serbie...

La Serbie fait partie des nations dont le basketball est un sport phare. Sous l’impulsion du coach Marina MALJKOVIC, la Serbie s’installe progressivement dans les hautes sphères du basketball européen et mondial (4ème lors de l’EuroBasket Women 2013 et une 8ème place lors du dernier mondial en 2014) et assoit son influence dans ce sport.
Le coach
Marina MALJKOVIC entraine le club du Lyon Basket Féminin depuis 2013 et l’équipe nationale de Serbie depuis 2011. Ancienne entraîneuse de clubs de Serbie, elle a tout gagné dans son pays et a souhaité tenter sa chance en France. Avec le club lyonnais, elle a remporté le Challenge Round en 2014.
Le coach serbe a hissé son équipe nationale à la 4ème place européenne et la 8ème mondiale. Avec une volonté de porter sa nation au rang de 1ère européenne, Marina MALJKOVIC compte bien préparer comme il se doit son équipe pour le Championnat d’Europe 2015, en commençant par réaliser de belles prestations lors des matches de préparation.
 
-     Comment appréhendez-vous le match du 15 mai contre la France ?

MALJKOVIC : Le match du 15 mai, même si ce n’est pas un match officiel, est pour moi un très grand moment dans ma carrière. J’ai le grand honneur de représenter avec fierté la Serbie, mais la Marseillaise ne me laisse jamais indifférente ! Une vraie Franco-Serbe !
De plus, le match se joue dans la belle ville de Lyon-Villeurbanne, qui a su me recevoir si chaleureusement ces deux dernières années. Je tiens à remercier et féliciter tout d’abord mon club du Lyon Basket Féminin qui a pris la décision courageuse de se lancer dans l’organisation de cet événement international, la Fédération Française de Basket, le Comite du Rhône, et tous ceux qui ont contribué pour que les villes de Lyon et de Villeurbanne deviennent une plateforme importante pour l’Equipe de France. J’attends avec impatience ce moment et un match à guichet fermé.
 
DABOVIC : J’ai déjà joué plusieurs fois dans des événements internationaux contre la France dans ma carrière mais le match du 15 mai est très spécial pour moi. Il se joue à Lyon, la ville de ce pays qui me fait rêver! Je suis impatiente de montrer ma ville  à mes coéquipières et de les présenter à tous ces amoureux de basket, supporters du basket féminin français si particuliers que je respecte énormément. Grand moment!

-     Quels sont vos objectifs pour l’Euro 2015 ?

MALJKOVIC : C’est un moment crucial pour le basket féminin Serbe. Il faudra tout d’abord passer le groupe contre la grande Russie, la Croatie, nos voisins, la Grande-Bretagne ou la Lettonie, qui feront appel à ses meilleures joueuses. On a fait des résultats exceptionnels ces dernières années mais nos pieds sont bien sur terre. La chance de se qualifier pour les JO nous fait rêver mais pour y arriver, on doit dépasser nos limites.
 
DABOVIC : Mon expérience me dit qu’on a devant nous un travail très très dur. Mon rôle de capitaine m’oblige à faire en sorte que les 12 filles laissent leurs cœurs sur le terrain et, si c’est le cas, tout sera possible.

 

Les Bleues sont de retour !!

 

L'Equipe de France féminine à l'Astroballe le 15 mai

France - Serbie en photos !

 

Conférence de presse Équipe de France

Samedi 09 Mai, les joueuses Endy Miyem et Sara Chevaugeon et la coach, Valérie Garnier, se sont prêtées au jeu du question-réponse avec les journalistes de l’Equipe 21, du Progrès et de Tonic Radio. Le Comité était présent pour recueillir les propos des françaises.
 
Endy MIYEM
« Je suis contente de revenir en Equipe de France, après avoir arrêté l’activité pendant près de 4 mois à cause de ma blessure.  Pendant le stage, le staff va adapter les entrainements et la préparation physique par rapport aux états de forme. Il faut savoir être patiente pour se remettre dans le bain, mais les matches vont arriver vite. Il faudra se servir de ces matches amicaux pour progresser et s’améliorer. Quelque soit l’adversaire, il y aura toujours quelque chose à apprendre, à jouer. On va jouer à fond tous les matches. Bien évidemment on a envie de gagner l’Euro, mais l’objectif est de décrocher une place qualificative pour le Tournoi Préolympique. »

Sara CHEVAUGEON
« Je ne sais pas si je vais être retenue pour les matches amicaux, mais je suis contente d’avoir été sélectionnée pour le stage de préparation. Pour l’instant, je ne pense pas à l’Euro. Je suis essentiellement concentrée sur ce stage, je vais tout donner afin de n’avoir aucun regret. Cela me fait une expérience en plus. Mon objectif personnel est bien évidemment de rentrer dans cette équipe nationale, mais je n’ai aucune attente particulière pour cette année. Je me suis très bien intégrée dans le groupe. C’est une vraie bouffé d’oxygène ce stage avec l’Equipe de France, après la mauvaise saison que je viens de vivre avec le Lyon Basket Féminin. Cette sélection est une véritable récompense personnelle. »

Valérie GARNIER
« Le stage à Lyon est placé sous le signe de l’harmonisation des états de forme et de la récupération. La charge de travail est donc différente selon les joueuses. Nous sommes très bien installés, tant à l’hôtel qu’au gymnase Mado Bonnet. On a fait confiance aux organisateurs et on a eu raison.

Concernant la blessure de Johanne Gomis, c’est un coup dur surtout pour elle, car elle n’aurait pas pu supporter la préparation de toute manière. Sa blessure date de plusieurs semaines déjà, et ça n’a jamais été réellement guéri. Emilie Gomis n’a pas été retenue dans la liste des 18 à cause de son opération au doigt, elle n’aurait pas pu supporter la préparation non plus.

Le niveau de cet Euro sera plus élevé que celui de 2013, donc plus compliqué. L’objectif principal reste la qualification pour les JO. On a de l’ambition pour gagner cet Euro. Nous avons des compétitrices au sein de l’effectif, elles montreront la voie aux plus jeunes.

La sélection va être réduite à 14-15 pour les premiers matches amicaux, en Rhône-Alpes. » 
 

Retour sur le parcours
des
Bleues en 2013

Le 31 Mai 2013, l’Equipe de France s’approprie le parquet de l’Astroballe (Villeurbanne). Déterminée à effectuer la plus parfaite des préparations à l’EuroBasket Women, elle réalise une prestation magistrale face à la Lituanie (77-36). Devant plus de 5500 spectateurs, venus de toute la région Rhône-Alpes, Céline Dumerc et ses coéquipières éblouissent par leur technique et leur jeu.

L’Equipe de France est prête à se lancer dans la compétition européenne, à domicile, et bien décidée à réaliser le même exploit qu’en 2001 et 2009.

Portées et poussées par leur meneuse et capitaine, Céline Dumerc, les joueuses françaises se qualifient aisément pour les quarts de finale (6 victoires, 0 défaite). Le 27 juin, les françaises affrontent la Suède à Orchies, où elles arrivent à se qualifier (87-83) pour la demi-finale contre la Turquie.  Elles décrochent une 8ème victoire consécutive dans la compétition et rejoignent l’Espagne en finale. C’est la 54ème confrontation entre les deux formations, les Espagnoles menant 27 succès à 26. L’enjeu est tel que la France avait battu la sélection espagnole lors de leur dernière confrontation, durant l’Euro 2011 (79-55). Devant son public, l’Equipe de France est défaite d’un seul point, laissant ainsi échapper un deuxième titre de Championne d’Europe à domicile. Céline Dumerc et Isabelle Yacoubou sont élues dans le 5 Majeur du Tournoi, avec deux espagnoles (Sancho Lyttle et Alba Torrens) et une suédoise (Frida Eldebrink).

Une nouvelle fois, les françaises ont su nous faire vibrer avec elles. L’EuroBasket Women 2015 promet d’être encore plus palpitant.

Pour le stage (du 05 au 13 mai à Lyon) et les matches de préparation (du 14 au 16 Mai), une liste élargie à 18 joueuses a été dévoilée. 9 de ces joueuses étaient déjà présentes à l’Astroballe et à l’Euro en 2013. Elles y étaient et elles y seront ; « Caps » Céline Dumerc, avec ses 214 sélections, Sandrine Gruda et ses 214 sélections ou encore Isabelle Yacoubou, 111 sélections.

Elles ont besoin de vous, de votre soutien. Elles ont besoin de leur public pour les encourager, tant sur les matches de préparation que pendant l’Euro. Alors mobilisez-vous et venez donner votre voix le 15 Mai prochain à l’Astroballe (Villeurbanne). Nous, et elles, vous attendons nombreux !!